Les différents alliages

ob_681083_mi-fu-de-001-01
Deba suminagashi de Fujita Marunoko

On peut classer les alliages utilisés en trois groupes :

Les inoxydables:

Un acier composé de plus de 13% de chrome est dit inoxydable. Simple d’entretien, tranchant de qualité, bonne résistance et une dureté pouvant aller jusqu’à 60°-61°HRC pour certains alliages.

A noter qu’aucun acier n’est réellement inoxydable, soumis à des conditions extrêmes, il finira par s’oxyder avec le temps.

Les aciers «carbone»:

Ce sont les aciers oxydables, à forte teneur en carbone, ils demandent une attention et un soin minutieux. Reconnaissables au son aigu qu’ils renvoient, lorsqu’on râpe le fil avec son doigt. Ils ont un tranchant redoutable et s’affûtent très facilement. Leur dureté Rockwell peut monter jusqu’à 62°-63°. Utilisés pour les lames traditionnelles et artisanales.

Les aciers dits «à poudre» ou frittés et ARS

ARS pour acier rapide supérieur, technologie d’alliage utilisée à l’origine pour la découpe à haute vitesse dans l’usinage, capables de conserver leurs propriétés à haute température. Leur particularité est l’ajout en quantité de molybdène ou de tungstène, les rendant très durs. Le principe des aciers frittés est de compacter des poudres ultras fines avec des composants hors normes. Ces derniers peuvent contenir jusqu’à 3% de carbone et 20% de chrome, ils sont inoxydables ou dits semi-oxydables, car leur très forte teneur en carbone les rend plus sensibles à l’oxydation. Très grand pouvoir tranchant et bonne longévité, dû à leur dureté pouvant aller jusqu’à 64°-68°HRC.

Cependant l’affûtage sera plus long et difficile car la lame accrochera moins sur la pierre.

Ces alliages sont chers à l’achat et difficiles à fabriquer, ce qui explique des prix plus élevés du produit fini.

Les principaux alliages utilisés:

INOX:

GINSANKO ou SILVER3

Cie Hitachi, environ 1,05% de carbone, 13% de chrome, 0,8% de manganèse, de 59-62HRC

C’est l’inox le plus utilisé, très pur il a un grain fin et une bonne structure donnant de bonnes performances.

VG10

Cie Takefu, environ 1% de carbone, 15% de Cr, 1% de molybdenum, 0,2% de vanadium, 1,4% de cobalt, 0,5% de Mn, de 58-62HRC

L’acier inox de pointe, très utilisé aujourd’hui pour ses qualités, peut être forgé à une température plus élevée grâce au cobalt. Il est dur et résistant à l’usure, aux déformations et à l’oxydation, il gardera le fil aiguisé et net plus longtemps. Utilisé aussi beaucoup pour le suminagashi inoxydable.

VG1 (RC60)

Cie Takefu, environ 0,95% de carbone, 14% de chrome et 0,30% de Molybdenum

Alliage à haute teneur en carbone, assez résistant avec l’ajout de Molybdenum.

AUS10

Cie Aichi, environ 1,05% de carbone, 14% de chrome, 0,2% de molybdenum, 0,2% de vanadium,0,5% de Mn, 0,50% de Ni, 1% de Si de 58-61HRC

Inox de milieu de gamme dit avec ajout de Mo/V lui donnant plus de force qu’un inox basique.

UX10

Acier suédois, environ 1% de C, 14% de Cr, 1% de Mo 0,2% de V, de 59-61HRC

Utilisé par Misono pour sa meilleure gamme, similaire au VG10 sans ajout de cobalt qui le rend moins dur que ce dernier.

MBS26

Cie Masahiro, environ 0,9% de C, 14% de Cr, 0,1% de Mo, 0,3% de Mn, de 58-59HRC

C’est un acier de simple composition, souple et résistant, offrant de bons résultats dus à sa forte teneur en carbone,

19C27

Acier suédois, de Sandvik, ayant les mêmes caractéristiques que le Ginsanko.

CARBONE:

SHIROGAMI ou SHIROKO 1 (Shiro= Blanc, Gami/Kami= Papier)*

Cie Hitachi environ 1,3% de carbone, 0,25% de manganèse, de 61 à 64 HRC

Acier carbone à la composition pure, grain fin et ayant une grande dureté semblable à l’Aogami 1, utilisé par les forges traditionnelles, et pour la forge des lames Honyaki.

SHIROGAMI 2

Acier carbone à la composition pure, il s’agit de l’acier le plus utilisé par les forges traditionnelles de couteaux de cuisine Ryoba (biseau double)

Carbone 1,1-1,2%

SHIROGAMI 3

Carbone 0,8-0,9%

Acier carbone à la composition pure, encore très utilisé pour les couteaux de cuisine de type Kataba (biseau simple) tel que les Deba ou les ciseaux de jardinage.

AOKO ou AOGAMI 1 ( Ao/Aoi= Bleu, Gami/Kami= Papier)*

Cie Hitachi environ 1,3% de carbone, base shirogami + 1,5% de tungstène, 0,4% de chrome, de 61 à 64 HRC

L’ajout de carbures lui donne plus de résistance que l’acier blanc, on l’utilise aussi pour les meilleures lames honyaki.

AOGAMI 2

Mêmes composants que le 1 mais moins élevés

AOGAMI SUPER

Cie Hitachi environ 1,4% de carbone, base aogami + 0,4% de molybdenum, 0,4% de vanadium, de 61 à 65 HRC

Encore plus de résistance et de dureté pour cet acier haut de gamme lorqu’il est bien traité. Capable de prendre des bords très fins et résistants il est performant lors de la découpe

V2C

Cie Takefu environ 1% de carbone,0,5% de chrome, de 60 à 62 HRC

Un alliage simple ressemblant au 52100 ou au SK3

LE TAMAHAGANE (Tama=Balle/boule, Hagane= Acier)

C’est un minerai d’acier, assez tendre, d’une grande richesse qui est fondu et forgé à bas fourneau pour les plus grandes lames, notamment les katanas, aujourd’hui peu d’artisans sont capables d’en fabriquer de manière traditionnelle.

*Les noms de Shirogami et Aogami viennent tout simplement de la couleur du papier dans lequel ces aciers étaient enveloppes pour être différenciés.

Il existe également de l’acier Kigami (Ki= jaune, gami/kami= papier), qui n’est plus utilisé par les couteliers japonais.

ARS, A POUDRE:

ZDP189 (MC66)

Cie Hitachi, environ 3% de carbone, 20% de chrome, 1,4% de Mo, 0,1% de V, 0,60% de W, 0,5% de Mn de 64-68 HRC

C’est l’un des alliages ayant la plus grande quantité de carbone, très très dur et résistant, il garde un fil tranchant pendant longtemps. Performances exceptionnelles pour cette poudre ultra fine, mais plus difficile à aiguiser.

COWRY X

Cie Daido, 3% de C, 20% de Cr, 1% de Mo, 0,3% de V, de 64-67 HRC

Ressemblant au ZDP189 mais ne contient pas de tungstène.

R2

Cie Kobelco steel, environ 1,45% de carbone, 16% de chrome, 3,2% de Mo, 2% de V et 0,5% de Mn, de 62-65HRC

Résiste bien à l’oxydation et à l’usure, très solide à la déformation c’est un acier haut de gamme qui donne un résultat optimal, il s’affûte assez facilement.

SKD11/ SLD

Cie Hitachi, environ 1,6% de C, 13% de Cr, 1% de Mo, 0,4% de V, 0,3% de Mn, de 62-64HRC

Acier à outil, bien réalisé il offre une grande résistance à l’usure. Le SLD est la même base améliorée au niveau du grain.

SRS15

Environ 1,5% de carbone, 13% de chrome,2,75% de Mo, 1,5% de V, 1,25% de tungstène, de 62-64 HRC

Alliage ayant une bonne résistance à l’usure, traité correctement, il donne de bonnes performances pour les couteaux de cuisine.

SG2 ou SPG2 (MC63)

Cie Takefu, environ 1,35% de C, 14,5% de Cr, 2,8% de Mo, 2% de V, 0,35% de Mn, 0,10% de Ni de 61-63HRC

Pratiquement similaire au R2.

ATS34

Cie Hitachi, environ 1,05% de C, 14% de Cr , 4% de Mo, 0,40% de Mn de 61-64HRC

Alliage très dur et résistant, utilisé souvent pour les lames fixes type poignards.

HAP40

Cie Hitachi, environ 1,35% de C, 4,50% de Cr, 5% de Mo, 3 % de V, 6% de W, 8% de Co, de 62-65 HRC

Avec une composition très dure, cet alliage donne une durée de vie au fil incroyable.

Retrouvez l’article 1.5.2 pour la composition détaillée des alliages dans un tableau et l’article 1.5.3 pour comprendre l’utilité de ces éléments.

Tous nos couteaux japonais à retrouver sur Japonika Hamono

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s