Oboro Bocho

kimg1363

Partout dans le monde, les forgerons fabriquent depuis toujours des outils pour les différents artisans.

Aujourd’hui, Japonika Hamono vous fait découvrir une des lames les plus importante dans la tradition culinaire japonaise, Le Kombu kiri ou Oboro Bocho

Le Kombu est une variété d’algue très consommée au Japon en thé (kombucha), en bouillon (Yamadashikombu), en accompagnement avec du riz blanc (Shiokombu) etc…

Jadis spécialité  du nord du Japon, le Kombu est arrivé jusqu’à la ville de Sakai via le port de commerce de la ville pour devenir finalement l’un des mets phare de la région, Le Oboro Kombu.

Les artisans de Sakai, utilisant des lames au tranchant incomparable pour « éplucher » l’algues en copeaux très fin, ont transformé ce produit d’import en spécialité régionale.

Aujourd’hui le meilleur Kombu est fabriqué à Sakai, grâce aux techniques de coupe précises des artisans de la ville.

La lame du Oboro Bocho est toujours en acier traditionnel oxydable pour un tranchant optimal. Elle n’est pas unie mais composée d’un corps et d’une lame fixée généralement par 3 accroches rivetées. Cette forme permet au Kombuya (Spécialiste du Kombu) d’avoir un mouvement non rigide de la lame et ainsi de pouvoir découper le plus finement possible l’algue en copeaux comme le ferait un éplucheur. C’est grâce à ces grands forgerons que l’on peut consommer du Oboro Kombu d’exception.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s